Projet ANOI (Amélioration des Caractères pour les Nouveaux Oléagineux d'Intéret Industriel)

Le projet ANOI est rattaché au WP 1 du programme GENESYS intitulé « Nouveaux systèmes de culture, du champ aux unités industrielles » qui est consacré à l’adaptation et la mobilisation de la ressource agricole pour sa meilleure utilisation en fonction de nos besoins sociétaux. Le projet ANOI contribuera à élargir la gamme d’espèces végétales qui peuvent être cultivées sur le territoire (Tâche 1 du WP1) et à intégrer ces productions à l’échelle de l’exploitation et du territoire (Tâche 2 du WP1). Les résultats (croissance, développement, données qualitatives) pourront également servir à compléter /actualiser la base de données (projet 1 du WP1 lancé en 2012). Ils seront également mis à disposition des travaux conduits en matière de modélisation (projet 2 du WP1 lancé en 2012).

Le projet ANOI s’articule autour de 3 tâches essentielles :

  • La première tâche consistera à terminer l’identification et la classification des plantes oléagineuses d’intérêt pour des usages industriels démarrées en 2012. Il s’agira notamment de poursuivre l’organisation des données agronomiques, génétiques, qualitatives au sein de la base de données (développement sur outil web à accès réservé) dont les contours sont en cours de structuration.
  • Sur la base des 4 plantes oléagineuses sélectionnées en 2012 (colza 00, colza érucique, cameline et moutarde d’Ethiopie), cette deuxième tâche consistera à préciser la variabilité génétique sur les critères d’intérêt (biomasse, phénologie, conditions de production). Elle devra également préciser les conditions de développement des graines (cinétique de développement des embryons, taille, poids, structure, ..) et de l’accumulation des réserves (huile, protéines, amidon, autres substances d’intérêt telles qu’antioxydants, fibres, …). Il s’agira aussi et surtout d’obtenir des données qualitatives et quantitatives concernant le remplissage des graines, leur profil lipidique (acides gras, phospholipides, glycolipides…) et d’identifier les éventuels composés indésirables (glucosinolates…). La diversité des plantes modèles pourra être enrichie par un candidat produisant des AG à chaines courtes.
  • Enfin la troisième tâche aura pour objectif l’amélioration de la productivité de ces cultures oléagineuses d’intérêt incluant l’étude physiologique (en priorité l’étude du métabolisme azoté), l’étude de l’intégration de ces plantes oléagineuses d’intérêt dans les systèmes de culture existants et, les interactions Plante-Parasite (effets de ces nouvelles productions sur les insectes, sur les auxiliaires, sur les maladies…).

 Culture de Cameline (source FREDON Picardie)

Partenaires
Le porteur de ce projet est le CETIOM. Le CETIOM dispose d’une antériorité sur les cultures nouvelles (plusieurs programmes de recherche ont été conduits les années antérieures (cf références bibliographiques), y compris des essais agronomiques qui ont permis de cerner les freins et les leviers au développement de telle ou telle production. Il dispose également d’un laboratoire d’analyses permettant de répondre aux demandes de caractérisation qualitative des huiles (teneur en huile des graines et composition en AG). A l’interface des réseaux de recherche et de développement, tant en France, qu’au niveau UE ou international, le CETIOM est en capacité de coordonner ce projet.
Autour du CETIOM, les équipes impliquées dans ce projet sont l’ITERG, l’UPJV-FRE 3498 EDYSAN, FRD, l’UTC-UMR 6022 GEC, l’UPJV-EA 3990 BioPI et l’UPJV – CRRBM.

La FREDON de Picardie est en soutien à l'unité UPJV-FRE 3498 EDYSAN sur la troisième tâche du projet.

 

Poster de présentation du projet de Recherche concernant les pucerons