Effets Non Intentionnels

Le réseau Effets Non Intentionnels (ENI) a été mis en place en 2012 en région ex-Picardie. Il a pour but de détecter et de suivre des effets non intentionnels des pratiques phytosanitaires sur des espèces indicatrices de biodiversité.

Cette filière est animée en Tandem entre la FREDON de Picardie et la Chambre Régionale d’Agriculture des Hauts-de-France.

Le réseau est constitué de 30 parcelles fixes réparties sur l'ex-Picardie et 15 dans l'ex-Nord-Pas-de-Calais. Trois cultures sont suivies : blé tendre d’hiver, maïs (grain et semence) et salades, avec des parcelles en agriculture conventionnelle (75 %) et en agriculture biologique (25 %).  

Sur le territoire picard, les parcelles sont suivies par 10 observateurs de 7 organismes différents qui ont mis en place plusieurs protocoles au cours de l’année : Chambre Régionale Agriculture des Hauts-de-France, FREDON de Picardie, Chambre d’Agriculture de la Somme (CA80), CA02, CA60, INRA, et BAYER.

 Quatre protocoles sont mis en place :

 -         Protocole Oiseaux : 2 passages.

-          Protocole Flore : 1 passage.

-          Protocole Coléoptères : 3 passages 

-          Protocole Vers de terre : 1 passage 

 

Exemple de prise de vue : Groupe Coccinelles (FREDON de Picardie)

 

Exemple de prise de vue ; FREDON de Picardie

 

La vérification de l’identification des coléoptères est réalisée par le Laboratoire d’Entomologie de la FREDON de Picardie (pour 30 parcelles) et celle des vers de terre par l’Université de Rennes 1.